Le T’ai Chi Ch’uan

Petite histoire sur la naissance du T'ai Chi Ch'uan

avec l'aimable autorisation du
www.goldenphoenixclub.be


On retrouve des archives qui remontent à la Dynastie Tang (618-907 après JC), décrivant un travail sur la respiration et une forme de mouvements lents, s’inscrivant dans la recherche du bien-être, liée aux techniques de combat. Ces exercices ne portaient pas encore le nom de Tai Chi Chuan.

Plus tard, vers 1368, Zhang Sanfeng, qui s’était retiré dans la Montagne de Wudang pour méditer, développa une série de mouvements qu’il répétait chaque jour afin de garder une bonne santé. Il appela ceci Tai Chi (origine de la vie). Zhang Sanfeng s’éteignit à l’âge de 103 ans en 1417.

En 1644, le Tai Chi Chuan avait été porté jusqu’à un village appelé Chenjiagou. Dans ce village, seuls les hommes portant le nom Chen pouvaient être initiés et pratiquer le Tai chi chuan local, le style Chen.

Yang Luchang, un ouvrier curieux et émerveillé par cet art martial observait et s’entrainait à l’abri des regards. Quand il fut découvert, le Maître voulu le tester avant de le punir. Il se trouve que Yang avait si bien assimilé ce style qu’il battu chacun des meilleurs pratiquants du village. Le Maître décida alors, non seulement de ne pas le bannir, mais de lui transmettre son savoir. Quand il eut terminé son apprentissage, Yang Luchang partit développer le Tai Chi à Pékin. Voulant préserver les secrets de l’explosivité de ses techniques, il ne montra que les mouvements lents, et nomma ce style, Yang.

Plusieurs générations plus tard, le style Wu fut créé par un des élèves de la lignée Yang.



 

Le T’ai Chi Ch’uan  est une succession de mouvements ronds, souples et lents exécutés au rythme d’une respiration abdominale tranquille qui vise à articuler toutes les parties du corps dans un état de détente maximale des muscles donc sans efforts physiques


Le T’ai Chi Ch’uan permet au corps de retrouver sa souplesse naturelle, il travaille en douceur les articulations et soulage efficacement les douleurs dues à l’arthrose ; il améliore sensiblement la respiration , stimule la circulation sanguine, équilibre le système nerveux et renforce les défenses immunitaires ; il fait disparaître progressivement toutes les tensions profondes et agit positivement en cas de troubles tels qu’insomnies, maux d’estomac, stress, nervosité, fatigue musculaire, manque de concentration etc…


Au fil du temps, le T’ai Chi Ch'uan libère un potentiel de ressources insoupçonnées aussi bien dans le corps que dans l’esprit en aidant à conjuguer à  la fois spontanéité, sérénité et efficacité dans la vie quotidienne.

Le T'ai Chi Ch’uan développe positivement l’ego et permet de retrouver confiance en soi et bien être.

 

Le T’ai Chi Ch’uan est un « sport » anti-stress accessible à tout le monde (que l’on soit jeune ou moins jeune, faible ou fort). 
Il se pratique dans une tenue permettant d’être à l’aise dans tous ses mouvements (jogging, tenue ample, chaussures souples… il se pratique également pieds nus)

 

Après une journée de travail, par un long chemin de retour à la maison, seule l’idée fixe d’une petite détente plane dans votre esprit, alors imaginez qu’avec 5 min de T’ai Chi Ch’uan, vous bougez comme un caméléon avec une vitesse synchronisée au rythme de votre respiration abdominale lente et profonde et vous retrouvez aussitôt toute la vigueur de la journée et vous êtes prêt à passer une bonne soirée.

Le T’ai Chi Ch’uan est un ensemble de mouvements lents qui a pour but de faire articuler toutes les parties de notre corps, depuis la tête jusqu’aux pieds sans donner d’efforts physiques mais dont l’intention finale est de régénérer par soi-même l’énergie interne".